BOXING CLUB MURET

Full Contact, Boxe Anglaise, Cardio Boxing, Handi Boxe, Krav Maga, Karaté & Karaté Contact

Résultats PUNCH NIGHT II - Article de la dépêche

http://www.ladepeche.fr/article/2018/06/04/2810515-diarra-largilliere-et-consort-mettent-le-feu-sur-la-glace.html

Savate boxe française : Diarra, Largillière et consort mettent le feu sur la glace

Dans la patinoire Jacques-Raynaud de Blagnac, la glace a laissé place à un ring et les gants de hockey ont été remplacés par ceux de savate. Pour cette édition, les organisateurs avaient décidé de miser sur un endroit inédit. «Ce fut un succès total», se félicitait d'ailleurs Siriki Kondé, l'un des maîtres de la soirée. Il faut dire que les 18 combattants à l'affiche ont grandement contribué à la réussite de cette réunion, avec des mentions spéciales pour certains d'entre eux.

 

À commencer par l'un des nombreux régionaux de l'étape, le Gersois Lucas Montagne. Le résident du club de Ségoufielle s'imposant par arrêt de l'arbitre à la fin d'une première reprise d'une rare intensité. Mais à l'applaudimètre, c'est surtout la 7e opposition de ce gala qui a enflammé la salle. La Muretaine, Lizzi Largillière faisait face à l'Héraultaise Flora Detrez et au terme d'un combat très technique et acharné, c'est la locale qui était déclarée vainqueur à l'unanimité. S'ensuivait un impressionnant K-O porté par le prometteur Alan Berrou. Et en guise de dernier hors-d'œuvre, c'est la Saint-Orennaise Shirley Alarcon qui affrontait l'Italienne Chiara Vincis. Après un long round d'observation, la Française peinait à lâcher sa boxe et son opposante prenait alors les commandes. Empruntée et un peu trop sur la défensive, Shirley Alarcon ne baissait pas la garde et signait tout de même quelques contres dangereux. Cependant, c'est Chiara Vincis, qui ralliait les juges à l'unanimité. Venait enfin le choc tant attendu. Le Plaisançois Modibo Diarra, engagé à nouveau en savate après un passage en boxe anglaise, signait un retour gagnant. Opposé au talentueux Nîmois, Zaid Al Badaoui, Modibo faisait la course en tête du début à la fin du combat. Dans son élément, l'ancien champion du monde, d'Europe et de France s'imposait en gérant parfaitement le tempo d'une confrontation de très haut niveau. «Modibo est un immense champion, il ne déçoit jamais, c'est un exemple pour les jeunes», saluait le coach et organisateur Siriki Kondé, tellement satisfait de la soirée qu'il s'engageait avec son équipe à organiser l'année prochaine un troisième épisode des Punch Night.

photo ci-dessous: Modibo Diarra et Zaid Al Badaoui, au centre, ont été rejoints à la fin du combat par leurs entraineurs et organisateurs de la soirée/ photo DDM

Résultats PUNCH NIGHT II - Article de la dépêche
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :